Votre batterie de voiture électrique peut-elle prendre feu ?

Les incendies de véhicules électriques agitent régulièrement les réseaux sociaux. Pourtant, une voiture à batterie a nettement moins de risques de s’enflammer qu’un véhicule thermique. Si le brasier est parfois impressionnant, les services de secours disposent de procédures d’intervention spécifiques.

Des jets d’étincelles, des crépitements, une fumée épaisse : l’embrasement d’une batterie de véhicule électrique peut être saisissant. Il est toutefois peu probable que vous en voyez un au cours de votre existence. Les voitures électriques prendraient-elles feu plus souvent ? Non ! Les voitures électriques présentent moins de risque d’incendie que leurs homologues essence et diesel.

Une étude publiée début 2022 par l’assureur américain AutoInsurenceEZ l’a notamment démontré. Elle a constaté un ratio de 25 feux / 100 000 véhicules sur les électriques, contre 1 529 feux / 100 000 véhicules pour les thermiques et un surprenant taux de 3 457 feux / 100 000 véhicules sur les hybrides.

Pourquoi une batterie de voiture électrique peut s’enflammer ?

Une batterie peut s’embraser pour plusieurs raisons. Une perforation, dislocation, déformation ou un simple dysfonctionnement du BMS (l’ordinateur qui régule les flux d’énergie dans la batterie) peut provoquer un court-circuit puis un emballement thermique des cellules, menant à un incendie localisé ou généralisé.

La plupart des feux de batterie semblent être causés par un défaut de conception ou de fabrication. Des erreurs rapidement corrigées lors de vastes campagnes de rappel comme celles du Hyundai Kona, ou par des mises à jour à distance telles que réalisées par Tesla suite à une série d’incendies.

Une protection contre les chocs latéraux

Les accidents de la circulation sont plus rarement à l’origine de sinistres touchant la batterie. Si le réservoir d’un véhicule essence ou diesel peut s’éventrer lors d’un choc, c’est plus difficilement le cas d’une batterie qui est protégée par un cadre en métal. Les cas de dislocation de batterie ne concernent que des accidents d’une extrême violence et n’impliquent pas systématiquement un incendie.

Un pack a toutefois plus de risques d’être perforé lors d’un impact vertical et concentré sous le véhicule, la surface horizontale face à la route étant son talon d’Achille. Dans ce cas, un compartimentage des cellules peut contenir l’emballement à la zone touchée. Par ailleurs, une batterie éventrée ne fuit pas de grandes quantités de liquide inflammable, à l’inverse d’un réservoir de carburant.

Un feu de batterie de voiture électrique est-il dangereux ?

Comme tous les incendies, celui d’une batterie présente naturellement un danger. Il faut évidemment évacuer le véhicule sans délai à la moindre fumée ou phénomène suspect. Cependant, l’absence de fluide hautement inflammable réduit le risque de propagation du sinistre par écoulement. Une batterie contient des matières solides ou gélifiées qui brûleront sur place.

Selon un test réalisé fin 2021 par les pompiers autrichiens, les universités de Graz et Leoben ainsi que le cabinet de conseil ILF Consulting, un feu de voiture électrique (en considérant l’intégralité du véhicule et pas seulement sa batterie) dégage un peu plus de chaleur qu’un feu de voiture diesel. Ces derniers ont mesuré entre 6 et 7 mégawatts (MW) la « charge calorifique » moyenne d’une électrique, quand une diesel dégage autour de 5 MW. Une différence assez faible qui ne provoquerait pas d’augmentation significative du péril pour les usagers, d’après les pompiers.

Comment les pompiers éteignent un feu de batterie de voiture électrique ?

Les services de secours ont dû s’adapter à l’arrivée des véhicules électriques sur le marché. De nouveaux protocoles et matériels sont régulièrement instaurés afin de contenir rapidement et en toute sécurité l’embrasement d’une batterie. Un apport massif d’eau est toujours préconisé, comme sur un véhicule thermique. « Si la batterie haute tension prend feu, est exposée à une chaleur élevée ou si elle est pliée, tordue, fendue ou brisée de quelque façon que ce soit, utilisez de grandes quantités d’eau pour refroidir la batterie » recommande ainsi Tesla.

Les voitures électriques sont conçues pour couper immédiatement le courant lors d’un choc. Pour écarter tout risque d’électrocution, les pompiers peuvent retirer manuellement le disjoncteur principal ou utiliser une prise spécifique à brancher sur le port de recharge du véhicule. Cet outil empêche également une mise en route accidentelle, par exemple si le conducteur appuie sur la pédale d’accélérateur.

Pour agir plus efficacement sur les emballements de batterie, les secouristes peuvent aussi se procurer une lance spéciale. Équipée d’un poinçon, elle permet de perforer le pack pour y injecter directement de l’eau à haute pression.

Enfin, les soldats du feu peuvent utiliser une caméra thermique pour identifier les points chauds et s’assurer de l’extinction totale du sinistre. Dans certains cas, la batterie peut être gardée quelques dizaines d’heures sous observation et, plus rarement, plongée dans un bac rempli d’eau. Comme pour un incendie de voiture thermique, les eaux d’extinction sont chargées de matières polluantes. Elles doivent être collectées par les bassins de décantation normalement implantés le long des routes.

Reference-www.automobile-propre.com

Author Image
cem_wpadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.