Neta S : les constructeurs chinois misent aussi sur les berlines

Hozon n’est pas le plus connu des nouveaux constructeurs chinois, mais les ventes 2021 de sa marque Neta en ont fait un des plus en vue. Après trois SUV, voici la Neta S qui le propulse sur le segment désormais très populaire de la berline électrique.

Préfigurée au salon de Shanghai en 2020 sous le nom de Eureka 03 Concept, puis l’année dernière au salon de Pékin, la berline Neta S arrive finalement sur le marché. Elle vient se joindre à la mêlée des berlines électriques de segment D avec les Nio ET5, Xpeng P5, BYD Seal… et Tesla Model 3. Comme toutes ces dernières, il s’agit d’une berline au profil typé fastback. Elle conserve malgré tout une ouverture de coffre de berline classique. Pas de hayon donc.

Le prolongateur d’autonomie en vogue en Chine

Annonçant un Cx de 0,23, la Neta S reçoit un museau plongeant et une allure de coupé. Les optiques principales sont cachées en partie basse. Une disposition à présent fort classique. Le module inférieur intègre aussi, comme chez Xpeng, 2 lidars pour la conduite semi-autonome. On notera aussi le logo éclairé, et à l’arrière un bandeau continu qui lui donne de faux airs d’Audi eTron GT en réduction.

C’est le paradis des écrans à l’intérieur de cette Neta S, comme il se doit pour un modèle chinois : écran 12,3 pouces pour le conducteur et le passager, écran 17,6 pouces au centre plus un affichage tête haute avec projection d’information en réalité augmentée. On ne trouve pas en revanche les écrans sur les montants A pour réduire les angles morts comme sur le Neta U. Le système audio se distingue par la profusion de haut-parleurs. Ils sont 21 dont 4 au plafond et 2 dans chaque appuie-tête avant.

Au rayon de la conduite autonome, Neta hausse le ton. Outre les lidars évoqués ci-dessus, on trouve 5 radars, 13 caméras et 12 capteurs ultrason. Le tout est intégré à une plateforme signée Huawei avec une compatibilité annoncée avec le niveau 4 de conduite autonome.

LI Auto L9

Venons-en à la propulsion. La Neta S sera proposée en version 100% électrique. La seule donnée disponible est l’autonomie indiquée à 800 km, en cycle CLTC. Une version avec prolongateur d’autonomie sera également disponible. Une configuration qui tend à se populariser en Chine et qui offre ici une autonomie totale de 1 100 km.

Pour le moment, Hozon n’a évoqué son expansion internationale que de façon superficielle. Surtout, le constructeur a mis en avant la région ASEAN en tant que priorité, au plus tôt en 2023. L’arrivée des modèles Neta en Europe se fera plus vraisemblablement en 2024 ou 2025.

Reference-www.automobile-propre.com

Author Image
cem_wpadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.