La Rimac Nevera s’offre quelques figures improvisées sur la glace

Alors que la Rimac Nevera est sur le point de rejoindre le garage des clients, elle s’offre quelques minutes récréatives pour le plaisir.

De la terre à la neige. Il ne s’agit pas du déroulé d’une saison de WRC, mais le parcours du combattant de la Rimac Nevera qui prend les choses très au sérieux en matière de développement. Peu de temps avant les premières livraisons, la supercar électrique subit ses derniers tests hivernaux et en profite pour se lâcher.

Ayant désormais passé les épreuves du crash-test, la Rimac Nevera va entamer sa production finale et rejoindre le garage des 150 clients. Et il n’est pas certain que ces derniers, qui se seront allégés de plus de deux millions d’euros, s’adonnent à ce genre d’exercice poétique dans la poudreuse. Pas plus que limer le goudron des pistes de drag race ou s’amuser dans la boue.

Les derniers tests hivernaux pour la Rimac Nevera

Entre deux drifts ou 360° glaciaux, la Rimac Nevera est toutefois venue en Suède pour une mission plus sérieuse. Et plus précisément sur les tracés du Pirelli Sottozero Centre qui offre la possibilité aux constructeurs de venir essayer leur voiture afin de configurer ses derniers paramètres.

En raison des températures exceptionnellement froides dans cette région, les équipes ont fait rouler la Rimac Nevera avec un thermomètre à -15°C, ce qui a permis de calibrer plus finement les béquilles électroniques ou le Torque Vectoring, mais aussi les pneus hiver, des Pirelli P Zero Winter.

Reference-www.automobile-propre.com

Author Image
cem_wpadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.