Nissan disposera d’une usine dédiée à la fabrication de batteries solides

Après avoir annoncé ses ambitions pour le futur, Nissan passe la vitesse supérieure en matière de batterie solide.

Comptant parmi les constructeurs précurseurs en matière de mobilité électrique, Nissan revient dans la course. Le Nissan Ariya donne le coup d’envoi d’un nouveau départ, qui ouvre sur la stratégie Ambition 2030. Mais elle ne fait pas seulement état d’un plan produit, mais évoque aussi les recherches en matière de technologie. Notamment autour des batteries solides, qui disposeront d’installations dédiées.

Lors d’une récente présentation, la marque de Yokohama a indiqué qu’elle montera une usine spécialement dédiée à la fabrication de batteries solides. Une technologie prometteuse, puisqu’elle permet notamment d’obtenir une densité bien plus avantageuse et des puissances de recharge en haut du tableau. Aussi, elle offrirait plus d’autonomie par rapport à une unité équivalente au lithium.

Les batteries solides, une solution pour faire chuter le prix de la voiture électrique ?

Installée au sein du centre de recherche de Kanagawa, cette première usine pilote englobera toutes les étapes, depuis la conception à la fabrication des premiers prototypes de batteries. Cette phase initiale débutera en 2024, avant d’entrer dans une phase de production en série dès 2028.

C’est à partir de cette date que Nissan envisage aussi de faire chuter le prix de 75 $/kWh à 65 $/kWh. Cela permettrait selon Yokohama de baisser les prix des voitures électrique au niveau de ceux des voitures thermiques. À titre d’exemple, Bloomberg estime que le prix actuel des batteries conventionnelles lithium-ion est de 132 $/kWh.

Reference-www.automobile-propre.com

Author Image
cem_wpadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.